Seuil de rentabilité et point mort : Voici comment les calculer facilement

Le seuil de rentabilité et le point mort sont des indicateurs essentiels. Ils seront scrutés lors de la présentation de ton Business Plan. Et ce, que ce soit devant un banquier, un investisseur, ou autre…

Déjà il faut savoir que ce calcul intervient dans la partie financière du Business Plan. Uniquement une fois que le Chiffre d’Affaires Prévisionnel a été calculé, que les charges fixes et variables sont connues.

En gros c’est l’un des derniers calculs à faire dans un Business Plan. Mais il n’en demeure pas moins important. En effet il peut permettre d’ajuster la stratégie pour optimiser les gains de la société.

On va déjà définir ces deux notions, puis on verra comment les calculer. Et enfin on verra comment ajuster sa stratégie pour améliorer le seuil de rentabilité et le point mort de la société.

 

Définition

Le seuil de rentabilité

Le seuil de rentabilité détermine le niveau d’activité minimum de l’entreprise pour être rentable.

C’est tout simplement le moment à partir duquel la société a couvert ses charges et commence à faire du bénéfice.

C’est un moment qui peut être représenté en valeur (Chiffre d’affaires) ou en quantité (Nombre de produits vendus).

Le seuil de rentabilité est calculé en hors taxe, car la TVA ne représente ni une perte, ni un gain pour la société.

Le point mort

Il faut savoir que le point mort et le seuil de rentabilité sont deux notions extrêmement liées.

Le point mort définie lui le seuil de rentabilité, mais cette fois-ci en temps (Date à laquelle il est atteint).

Il peut être calculé avec comme unité le jour, le mois, la semaine,…

Le seuil de rentabilité et le point mort

 

Le Calcul du seuil de rentabilité

Les notions préliminaires

Coûts fixes

Ce sont les coûts qui ne varient pas proportionnellement au volume d’activité. Mais ces coûts évoluent par palier…

Par exemple un loyer, quel que soit le volume de vente ne change pas. Et si on veut le faire évoluer on prend un local plus grand et donc un loyer plus élevé. Et dans ce cas-là c’est pareil, si le chiffre d’affaires baisse, le loyer ne reviendra pas au prix du premier (petit) local.

 

Coûts variables

Ce sont les coûts qui varient proportionnellement au volume d’activité.

Par exemple les coûts d’achat des matières premières augmentent quand le nombre de ventes augmente.

 

Les Marges sur Coûts variable

Cet indicateur permet d’identifier la marge de manœuvre financière dont dispose une entreprise afin de financer ses frais fixes.

Le calcul :

Marge sur coûts variables (MCV) = Chiffre d’Affaires – Charges Variables

 

 

Le taux de marge sur coûts variables

Taux de marge sur coûts variables (TMCV) = Marge sur coûts variables / Chiffre d’affaires

 

Toutes ces valeurs doivent être connues pour pouvoir calculer le Seuil de rentabilité.

 


Le Seuil de Rentabilité

Il y a deux valeurs calculables du seuil de rentabilité. Le seuil de rentabilité en valeur (SRv) et le seuil de rentabilité en quantité (SRq).

Le seuil de rentabilité en valeur

C’est le CA minimum réalisable pour que le résultat soit au moins égal à 0.

On l’appelle aussi le CA critique.

SRv = Coûts Fixes / Taux de Marge Variable

 

Le seuil de rentabilité en quantité

C’est la quantité de produits à vendre pour être rentable.

SRq = SRv / Prix de vente Unitaire

 


Le Point Mort

Le point mort (PM) détermine la date à laquelle le seuil de rentabilité sera atteint (en jours).

PM = (SRv / CA ) x 365

On peut si on veut le calculer en mois. Pour cela il faut multiplier par 12 au lieu de 365.

 

Exemple de calcul

On prend pour hypothèse que :

  • Le prix unitaire de ton produit est de 50 €
  • Ton CA prévisionnel est de 100 000 €
  • Tes charges fixes sont de 30 000 €
  • Tes charges variables sont de 40 000 €

Avec les formules précédentes on a donc ces résultats :

  • Marge sur coûts variables : 60 000 €
  • Taux de marge sur coûts variables : 0,6
  • Seuil de rentabilité en valeur : 50 000 €
  • Seuil de rentabilité en quantité : 1 000 unités
  • Le point mort est atteint au 183ème

Le plan pas-à-pas pour réussir ton Business Plan

Télécharge ce guide inédit qui te donne la structure détaillé point par point

Le seuil de résultat un outil d’analyse

L’analyse

Le seuil de rentabilité est un ratio essentiel qui permet aux investisseurs de savoir à partir de quand la société gagnera de l’argent.
Aussi il permet de se poser les bonnes questions, comme :

  • Combien faut-il de client en fonction du taux de conversion pour gagner de l’argent ?
  • Combien de visiteur est-il nécessaire de drainer vers le site internet ?

De plus, si le point mort est facilement atteignable, votre interlocuteur sera rassuré. Et inversement, s’il est atteint le 31 décembre… Tu ne vas rassurer personne…

Et justement ce genre d’information pourrait te permettre de rectifier la stratégie que tu avais décidé de mettre en place et de l’adapter en fonction de ces indicateurs.

Le fait d’avoir ces indicateurs permet aussi de valider plusieurs hypothèses.
Quand on a un prévisionnel financier qui calcule automatiquement, on peut vérifier plusieurs hypothèses. Par exemple en modifiant les prix, le volume de vente,…

Et ainsi étudier les risques qui peuvent survenir, et donc anticiper des solutions.

 

L’optimisation

L’externalisation peut être une bonne solution pour baisser ses coûts fixes. En effet, un chauffeur ou un livreur, ou un commercial représente avec son salaire un coût fixe. Mais si tu utilises un prestataire, il devient un coût variable couvert par le prix de vente de ton service/produit.

Et cela te permettra donc d’optimiser son seuil de rentabilité.

Par contre il va falloir faire attention à bien choisir tes prestataires, car si tu te trompes cela peut avoir l’effet inverse.
Un mauvais commercial peut faire chuter ton nombre de ventes et faire fuir tes clients.

Donc l’idée principale pour optimiser son seuil de rentabilité est de baisser un maximum ses coûts fixes. Et ceci en limitant les postes de dépenses fixes, comme par exemple le loyer. Au lieu de prendre directement un beau bureau, tu pourrais commencer chez toi, ou dans un quartier où le mètre carré est moins cher.

Donc pour optimiser ton seuil de rentabilité tu as deux solutions. Transformer ce que tu peux de tes coûts fixes en coûts variables. Et limiter les coûts fixes.

 

Conclusion

Ils répondent à une question simple « Quand vais-je me mettre à gagner de l’argent ? ».
En comprenant ça, on comprend aisément que c’est calcul qu’il ne faut pas négliger. Et surtout que c’est un indicateur qui justifie de la réussite ou non de la société.

Mais surtout cela permet de mettre en place un objectif à atteindre. Et on sait tous qu’avoir un objectif à atteindre, décuple les efforts mis en place.

 

Et toi ton point mort est atteint en combien de jours ?

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Télécharge ton guide inédit pour connaitre la meilleure manière de structurer ton business plan.